À SURVEILLER…<< Operatober : We Stand on Guard for She >>

Maureen Batt, Halifax – Tout un mois pour voir des opéras canadiens! Toronto présente sa sélection habituelle tirée du répertoire standard, mais ce mois-ci on y entendra des œuvres canadiennes formidables, notamment plusieurs représentations de Pyrame et Thisbé (Barbara Monk Feldman) à la COC, et l’atelier sur Selfie au Tapestry les 8 et 9 octobre (Chris Thornborrow, Julie Tepperman).

Ce que vous ne savez peut-être pas, c’est qu’il y a d’autres opéras canadiens à peine plus loin – à Ottawa, Halifax et Lunenburg. Tous ces opéras sont résolument centrés sur des femmes – et c’est très bien comme ça. Enfin, je pense que nous sommes tous d’accord : Figaro aurait dû s’intituler Susanna, et Roberto Devereux de Donizetti, Elizabeth. Ils ont vu juste à tout le moins avec Salome,Cenerentola et Tosca. Mais ces nouveaux opéras ne portent pas sur n’importe quelle femme; il s’agit de l’histoire de pionnières.

REGINA JONAS (première femme ordonnée rabbin, Berlin, 1935)
À Halifax cette semaine, Essential Opera présente à nouveau REGINA (Elisha Denburg, Maya Rabinovitch) dans le cadre de la série Gilsig sur la culture et les arts juifs à l’Université Dalhousie, le 8 octobre. J’y tiendrai le rôle d’Anna, l’étudiante qui dévoile le dossier de Regina dans sa quête de salut.

NANCY ASTOR, DOROTHY PARKER, EMILY POST (NYC 1927)
Etiquette (Monica Pearce, John Terauds) est une triple étude de personnalité : Emily Post, presque parfaite en tout point; Dorothy Parker, moderne et acerbe; Lady Nacy Astor, forte et politisée. Cette œuvre sera présentée avec REGINA de Denburg à l’Opera Lyra d’Ottawa, du 16 au 18 octobre. Ça veut dire que j’ai trois occasions de perfectionner ma Dorothy Parker intérieure! (Qui a regardé la série Miss Fisher enquête sur Netflix?)

MARY ANN MAGUIRE et les Sœurs de la Charité (fin des années 1800, Halifax, N.-É.)
Une autre occasion d’en apprendre davantage au sujet d’une histoire fascinante encore plus près de chez soi! Le Maritime Concert Opera met en scène l’histoire des Sœurs de la Charité à Halifax, les 23-24 octobre. Time of Trouble (Elizabeth Raum, Rex Deverell) relate la fondation de l’Université Mount St. Vincent et les luttes des Sœurs de la Charité. Mary Maguire (sœur Mary Francis, plus tard élue mère Francis) tiendra tête à l’archevêque dans la défense des droits et de l’éducation des femmes.

Jouer trois personnages différents dans des opéras portant sur des femmes uniques et extraordinaires est ce qui peut m’arriver de mieux. Ce qui peut VOUS arriver de mieux est d’avoir la chance de voir et entendre le travail de compositeurs canadiens vivants. La meilleure façon de savoir comment un compositeur veut entendre son œuvre est de travailler directement avec lui. L’idée de consacrer le mois d’octobre précisément à cela m’enthousiasme au plus haut point!

_______La soprano Maureen Batt a un emploi du temps chargé. Très active dans la promotion de la musique nouvelle, elle crée des rôles et commande des œuvres dès qu’elle en a l’occasion. Avec Erin Bardua, elle partage la direction artistique de Essential Opera, qui fait partie de Indie Opera T.O. Maureen est l’instigatrice de la série de concerts Crossing Borders