À SURVEILLER … Canadian Art Song Project

Peter Tiefenbach, Toronto – Alors que je me produisais à Reykjavik il y a quelques années, le célèbre et regretté pianiste-accompagnateur islandais Jónas Ingimundarson m’a offert un double CD intitulé « Islenska Einsöngslagi∂ » (Mélodies islandaises). Qu’un pays de 330 000 habitants ait produit autant de mélodies m’impressionnait déjà quand j’ai réalisé que cet album n’était que le volume 4!

L’année dernière, c’est avec beaucoup d’enthousiasme que j’ai accepté l’invitation du Canadian Art Song Project (CASP) à faire partie de son conseil d’administration. En cinq ans à peine, CASP a déjà accompli beaucoup : il a notamment commandé huit recueils de mélodies (de divers compositeurs dont Brian Current, James Rolfe et Ana Sokolovic), produit deux enregistrements (de musique de Derek Holman et Brian Harman), et un troisième est en production et comprendra des mélodies de Norbert Palej. Mais CASP n’est pas qu’un organisme de musique contemporaine; il s’emploie aussi à publier entre autres des mélodies inédites de Healey Willan et Chester Duncan.

Le samedi 7 novembre à l’Extension Room sur l’avenue Eastern à Toronto (près du Distillery District), CASP lancera une nouvelle initiative, la Canadian Art Song Project Recital Series. Fondée sur le désir d’élargir le public pour la mélodie canadienne, cette série aura également pour effet de combler le vide causé par la disparition des récitals vocaux à Toronto, notamment la Aldeburgh Connection.

Si la tentation était grande de se concentrer uniquement sur la mélodie canadienne contemporaine dans le cadre de ces récitals, les directeurs artistiques de CASP, le pianiste Steven Philcox et le ténor Lawrence Williford, ont plutôt choisi – judicieusement à mon avis – de programmer des mélodies canadiennes, mais aussi de les situer dans un contexte international et historique élargi.

Par exemple, dans le cadre du premier concert intitulé The Living Spectacle, on y présentera le cycle de mélodies du même nom de Erik Ross et Sewing the Earthworm de Brian Harman (deux commandes de CASP), ainsi que les lieder Ophelia de Richard Strauss et Try Me, Good King du compositeur américain Libby Larsen. Ce récital mettra en vedette les sopranos Ambur Braid et Carla Huhtanen, le pianiste Steven Philcox et la danseuse Jennifer Nichols.

Au programme du second récital intitulé The Pilgrim Soul, le baryton Philip Addis et la pianiste Emily Hamper interpréteront des mélodies des compositeurs canadiens Chester Duncan, Larysa Kuzmenko (In Search of Eldorado) et Imant Raminsh (The Pilgrim Soul), ainsi que des œuvres de Gustav Mahler (Chants d’un compagnon errant) et Dominick Argento (The Andrée Expedition). Ce récital aura lieu le 9 février 2016 à la Enoch Turner Schoolhouse.

Et le 5 mai 2016, CASP présentera la cinquième édition de l’évènement annuel Celebration of Canadian Art Song dans le cadre de la Free Concert Series, au Richard Bradshaw Amphitheatre du Four Seasons Centre for the Performing Arts à Toronto.

Pour plus d’information et pour acheter des billets pour les récitals The Living Spectacle et The Pilgrim Soul, consultez le site Web de CASP, http://www.canadianartsongproject.ca. Pour lire une entrevue avec les directeurs artistiques et compositeurs Erik Ross et Brian Harman, consultez la page http://www.schmopera.com/dont-miss-the-living-spectacle.

—–

Peter Tiefenbach est un pianiste, répétiteur vocal et compositeur (mis en nomination au Juno) de Toronto. Ancien communicateur à la CBC, il est membre du département d’études vocales de l’École Glenn Gould depuis 1997. Ses compositions et arrangements ont été interprétés en Amérique du Nord, en Europe, en Afrique, en Asie et en Australie.