À SURVEILLER…Au-delà de la salle de concert : les centres d’artistes autogérés

Christopher Reiche, Victoria – Les centres d’art autogérés sont apparus dans les années 1960 sous la forme de galeries et de lieux consacrés à l’art mis sur pied et gérés par des artistes. Ces organismes artistiques à but non lucratif ont vu le jour d’abord comme espaces destinés à la diffusion de l’art contemporain dont les ressources étaient principalement mises au service des artistes visuels. Si certains organismes se concentrent sur une discipline ou un média particulier, bon nombre d’entre eux soutiennent toutes les disciplines de l’art contemporain et les œuvres interdisciplinaires et multidisciplinaires. Ces organismes offrent leur soutien aux compositeurs, artistes et improvisateurs dont les œuvres vont du concert aux installations sonores, en passant par les œuvres expérimentales pour lesquelles la salle de concert traditionnelle n’est pas forcément le meilleur endroit. Plusieurs de ces organismes offrent des ateliers sur les nouveaux médias et les médias numériques qui recoupent souvent les outils et techniques employés dans la composition de musique avec une composante numérique.Pour en savoir davantage sur leurs activités, il est conseillé de consulter périodiquement leur site Web ou de s’inscrire à leur liste d’envoi. Plusieurs de ces centres prévoient lancer leur programmation d’ici la fin du mois. Les organismes mentionnés ci-dessous ont déjà annoncé leur programmation musicale et sonore (ou en ont accueilli par le passé). On trouvera une liste plus complète ici.

Open Space (Victoria, C.-B.) accueillera Mark McGregor (flûte) le 16 octobre 2015 et Rachel Iwaasa (piano) en novembre. Ces deux interprètes créeront des œuvres de compositeurs canadiens. Du 10 septembre au 6 novembre, Western Front (Vancouver) présentera 88 Tuned Bongos Piano Series, une série de concerts et un atelier consacrés à leur Disklavier récemment remis à neuf.

Emmedia (Calgary, AB) se concentre sur les arts médiatiques et présentera un atelier intitulé Atari Punk Synth Workshop le 20 septembre 2015. Cet atelier initiera les participants aux rudiments de l’électronique dans le but de créer un synthétiseur de poche.

Paved et AKA (Saskatoon, SK), ont tous deux participé au Sounds Like Audio Art Festivalcomprenant performances, ateliers et installations sonores. La prochaine édition du festival aura lieu en 2017 et la programmation est souvent élaborée à la suite d’un appel de propositions. Neutral Ground (Regina, SK) dispose d’un salon (lounge) réservé aux médias idéal pour les concerts et équipé d’un système de sonorisation ambiophonique 6.1. Ils acceptent les propositions tout au long de l’année pour leur série New Music Concert et ils présenteront cet automne Dorkbot, un atelier de nouveaux médias suivi d’un jam session.

Les centres d’art autogérés organisent également des conférences et des débats. Le 15 septembre 2015, Mercer Union (Toronto, ON) sera l’hôte de Mythology, Gender and Cyber-virtual Identity in Pop Music Performance. Art Metropole (Toronto) oriente ses efforts sur la dissémination de publications d’artistes de tous les médias et comprend des enregistrements de Allison Cameron, John Oswald et Eve Egoyan.

Du 21 au 23 septembre, Oboro (Montréal, QC) accueillera Écouter l’espace public – son, urbanisme et architecture, un évènement comprenant une promenade sonore, des conférences, un concert et une table ronde. Du 7 novembre au 5 décembre, Studio XX (Montréal) tiendra un atelier intitulé Les médias interactifs : formation ARDUINO et MAX/MSP/JITTER. avatar (Québec, QC) est un centre consacré aux arts audios et électroniques qui présente divers évènements, résidences et installations sonores.

Galerie Sans Nom (Moncton, Nouveau-Brunswick) est l’hôte du festival de musique et d’art sonoreRE:FLUX, un festival annuel qui se tient en mai et présente des concerts, des communications et des ateliers publics.

Plusieurs de ces organismes, et bien d’autres encore, publient des appels de propositions et sont à la recherche de projets pour leurs saisons à venir. Si vous souhaitez présenter un évènement qui sorte de la salle de concert traditionnelle, un centre d’art autogéré est peut-être l’endroit idéal pour votre prochaine création!

_______

Christopher Reiche est interprète, compositeur et professeur, et vit à Victoria, Colombie-Britannique. Ses compositions, pour instrument solo et pour ensembles, ont été interprétées par divers ensembles. À Victoria, il se produit régulièrement au piano et aux objets à A Place to Listen. Lorsqu’il n’est pas occupé à composer ou se produire en performance, il travaille comme coordonnateur à la musique nouvelle pour Open Space Arts Society, un centre d’artistes qui se consacre à la présentation d’art contemporain de toutes les disciplines, dont les arts visuels, la musique, la performance et les arts littéraires.